vendredi 20 mars 2015

LETTRE DU PRESIDENT

Mesdames, Messieurs bonjour,

               Comme je l’avais évoqué lors de ma lettre de fin d’année, je reviens vers vous pour vous informer du suivi concernant les études sur le projet du terre-plein et l’évolution des travaux de dragage.

L’idée initiale d’un terre-plein était la nécessité de créer une aire «multifonction» combinée à un traitement in situ de vieux sédiments pollués situés près de notre cale actuelle.  Cela devait nous permettre d’utiliser le  budget d’environ 200 000 € du traitement en déchèterie pour créer cette aire à moindre coût. 
Je m’étais fixé, en accord avec le conseil d’administration, un budget plafond à ne pas dépasser, consacré à cet ouvrage. Cependant, après les diverses études menées par des bureaux spécialisés, les fondations s’avèrent beaucoup plus complexes à cause de la nature du sol situé sous la dalle de la cale actuelle.

De plus, au regard de l’ensemble de la structure demandée, de la complexité des fondations, des précautions et garanties prisent par les bureaux d’études, la budgétisation présentée par la maitrise d’œuvre, lors du dernier conseil d’administration, s’est élevée à plus de 920 000 € et dépassait notre budget prévisionnel. 
Nous avons donc décidé à l’unanimité d’abandonner le projet et de traiter les vases concernées de manière plus conventionnelle en les envoyant en centre de traitement.  Les 500 m3 de vase seront donc traités en début de dragage l’hiver prochain et évacués par camion vers un site approprié.

Pour faire suite à notre conseil d’administration, en ce qui concerne les sédiments du port d’échouage contenus dans le géotube situés actuellement sur le parking visiteurs, ceux-ci sont en cours de transfert vers un centre de traitement. Ces travaux gérés par la CCI, devraient être achevés pour fin mars au plus tard.

En ce qui concerne le dragage en cours, cela se passe bien avec l’entreprise S.A MARC, qui met tout en œuvre pour respecter ses engagements et collabore dans une bonne entente. Le planning est actuellement respecté malgré les difficultés inhérentes rencontrées avec ce type de chantier. 

N'hésitez pas à venir nous voir à la capitainerie ou à nous téléphoner pour d’autres questions qui vous préoccuperaient.

Recevez, Mesdames, Messieurs, mes meilleures salutations nautiques.
           
                                                                                               LE PRESIDENT

                                                              Gilles Buekenhout